Islam Magazıne - 28

     Ceux qui mangent [pratiquent] de l’intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que  ömme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu’ils disent: “Le commerce est tout à fait  ömme l’intérêt” Alors qu’Allah a rendu licite le commerce, et illicite l’intérêt. Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu’il a acquis auparavant; et son affaire dépend d’Allah. Mais quiconque récidive… alors les voilà, les gens du Feu! Ils y demeureront éternellement. – 2:275
     La problématique de l’intérêt usuraire dont il est question dans ce verset est tout autant liée à la pratique contemporaine qu’à celle plus ancienne.
     La principale motivation de cette interdiction impérative de l’usure est de mettre en valeur la justice sociale un des axes autour duquel la morale islamique est basée et ce tant dans les instructions coraniques que dans la Sunna. Par le biais de cette prohibition, la justice sociale est imbibée dans les pratiques du monde commercial et financier entre autres.


Other Issues